RANDO GR5 – 13 au 22 Juillet 2018 de Larches à Nice

RANDONNEE SUR LE GR5 – LARCHES – NICE

13 juillet 2018 au 22 juillet 2018

6 Jdéats à la découverte de la fin  du GR5 de Larches à Nice

Denis, Eric, Jean-Claude, Joséphine, Pilar, Soledad.

Organisatrice : Pilar

 

Départ le 13 juillet pour Larches point de départ de notre randonnée.

Nous nous installons au gîte « Le Refuge » après un détour par l’Italie pour boire un café, prendre une glace et acheter des anchois.

Repas exceptionnel au gîte : salade niçoise (avec tomates du jardin), bœuf aux aubergines, boulgour aux amandes et panacotta à la verveine avec son abricot rôti. Un vrai régal.

14 juillet : Larche – Col de Larche (1675 m) – Pas de la Cavale (2671 m) – Bousiéyas (1883 m).
Beau chemin dans la petite vallée de l’Ubayette jusqu’au lac du Lauzanier (2285 m) avant de franchir la dernière pente très raide et pierreuse du Pas de la Cavale (2675 m). Courte descente dans les alpages avant la petite remontée vers le col des Fourches (2262 m) où nous retrouvons Jean-Claude qui nous suit en voiture.

Blockhaus au Col de Fourche et camp militaire.

Nous descendons tranquillement vers Bousieyas.

Encore une belle surprise culinaire avec un fondant aux marrons avec sa boule de glace au chocolat et chantilly

 

Temps de marche : 6h30. Dénivelé : + 1070m / – 1000m.

                             Vallon du Lauzanier

 

Lac du Lauzanier

 

Col de la Cavale

 

15 juillet : Bousiéyas – Col de la Colombière (2235 m) – St Dalmas le Selvage – Col d’Anelle (1739 m) – St Etienne de Tinée (1160 m), Roya.
Le sentier coupe la petite route et traverse les alpages du col de la Colombière. Descente au village de St Dalmas le Selvage et remontée au col d’Anelle pour descendre à nouveau vers St Etienne de Tinée.

Nous rejoignons Roya (1490 m) en voiture.

Temps de marche : 6h30. Dénivelé : + 600m / – 1250m.

Oups pas de télévision au gîte pour suivre la finale de la coupe du monde ! On la suivra à la radio.

La France gagne, excitation sur la terrasse, 3 enfants font le tour du hameau avec des sifflets.

Une excellente occasion de boire une coupe de champagne, une bouteille de champagne, cadeau d’anniversaire du patron du gîte à son employée, qui attendait une circonstance appropriée a été très appréciée.

Les pâtes à la carbonara ne nous ont, par contre, pas convaincu.

 

Champion du monde

16 juillet : Roya – Col de Crousette (2480 m) – Col de Moulines (1981 m) – vacherie de Longon  (1883 m)

A travers les alpages nous partons vers le col de Crousette, la pluie est là et le col de la Crousette se fait désirer, toujours plus loin. Petite pause « barre » à la stèle et nous repartons l’orage n’est pas loin, il nous rattrape rapidement, la pluie ne nous lâche pas jusqu’à l’arrivée.

Nous ne profitons pas vraiment de la belle traversée en crête vers le col de Moulines et de la descente vers le vallon encaissé de Roure.

Sous la pluie cela nous parait sans fin, nous arrivons à la vacherie complètement trempés.

Le poêle allumé nous permettra de sécher chaussures et vêtements.

Si le couchage était précaire et en pente, l’apéritif au rosé avec la socca nous donna un avant goût de méditerranée

Temps de marche : 7h. Dénivelé : + 1100m / – 1050m.

 

Col de la Crousette

 

 

17 juillet : Roure (1100 m) – St Sauveur sur Tinée (450 m) – Rimplas (1000 m) – Saint Dalmas Valdeblore (1050 m) Descente tranquille et découverte du beau hameau de Roure accroché aux falaises, puis du village de Saint-Sauveur-sur-Tinée où nous pique-niquons à l’ombre d’un tilleul et d’un murier.

Après un café, remontée sous le soleil, accompagnés des chants des cigales vers les villages perchés du haut pays niçois Rimplas, village très pittoresque, très fleuri.

Alors que nous nous imaginions arrivés rapidement à La Bolline, Saint Dalmas à flanc de colline, nous constatons avec dépit que le sentier plonge au fond de la vallée et qu’une montée significative nous attend.

La bière du Comté nous réconforte.

Temps de marche : 7h. Dénivelé : + 850m / – 1470m.

 

18 juillet : Valdeblore – Mont Tournairet (2086 m) – Brec d’Utelle (1604 m) – Utelle (850 m)
Une belle montée nous conduit au col de Caire Cros. Puis en traversée nous atteignons le Mont Tournairet, superbe vue sur les sommets du Mercantour et le golfe d’Antibes.

Descente vers les Granges de la Brasque où nous pique-niquons.

Nous décidons d’arrêter la marche et de profiter de la voiture pour visiter.

Nous visitons le village de « La Tour », village joliment restauré puis arrivons à Utelle.

Diner sympathique sur la place du village, salade niçoise, beignets d’aubergines et fleurs de courgettes, petits farcis et tarte aux pommes

Temps de marche : 5h.

 

 19 juillet : Utelle – Levens (550 m)
Sentier en balcon, petite halte à la ch  apelle Saint Antoine, descente vers la Vésubie que nous traversons au Pont du Cros, nous nous arrêtons pour nous rafraîchir au bord de la Vésubie. Bains de pieds bienvenus.

Ensuite petite remontée vers Levens, beau village perché et terrasse de café bien sympa.

Temps de marche : 5h30.

20 juillet : Levens – Mont Cima (878 m) – Aspremont (489 m)
Très beau sentier vers Sainte Claire

Descente vers Aspremont aux ruelles concentriques.

Fin de la randonnée

 

Temps de marche : 4h30.

 

 Nous gagnons Nice en voiture où nous logeons à l’Auberge de Jeunesse, baignades, visites, shopping et petits resto.

Un grand merci à Pilar pour l’organisation parfaite et à Jean-Claude qui a été aux petits soins pendant toute la randonnée.

 

This entry was posted in Rando Pédestre. Bookmark the permalink.